19:14 le 29-08-2010 : Reprise et petit restaurant sympa

Cette semaine de reprise a été assez progressive puisque nous l’avons commencé sans Doug, resté chez ses grands-parents pour profiter du jardin, de la balançoire et de la piscine gonflable plutôt que d’être enfermé chez nous. Du coup, nous avons eu le temps de défaire les bagages et de faire un petit ciné le dimanche, de ranger l’appartement et de faire des lessives le lundi soir, puis d’aller manger au Quinzième le mardi soir. Pour ceux qui ne connaissent pas, le Quinzième c’est le restaurant du très télévisuel chef Cyril Lignac et c’est donc un lieu à la fois mode et gastronomique ) . Et c’est parti pour notre petite critique culinaire !

Tout d’abord l’emplacement : le 15ème arrondissement de Paris est moche et plein de grands ensembles recouverts de carrelage de piscine bleu, ce qui n’aide pas à se décontracter sur le chemin vers le restaurant. C’est vraiment dommage d’être dans un coin aussi vilain … Concernant le lieu en lui même et la déco, c’est assez austère, classe et un peu seventies avec des tons de marrons/chocolat. Le personnel est très sympa et au petit soin, et le service est bien rythmé avec une attente entre chaque plat ni trop longue, ni trop courte. Voilà pour la critique globale des éléments secondaires et passons maintenant aux choses sérieuses : la nourriture !! Carte simple (quatre entrées, trois plats de poissons, trois plats de viandes et quatre desserts) et lisible, avec pour chaque plat des petits conseils de vins. Remarquez, pour le vin, il vaux mieux discuter avec le serveur qui s’y connait et se laisser guider ) . Avec Pilou, nous avons systématiquement fait des choix de plats différents et des petits échanges de bouchées par-ci par-là, ce qui nous a permis de nous régaler doublement et de bien profiter de l’aspect gastronomique D . Et honnêtement, c’était excellent ! Très raffinés, original et vraiment fin … Et puis, comme dans chaque restaurant gastronomique, il est servit au mois deux fois plus de plats que ce que l’ont choisit : pour une entrée, un plat et un dessert choisit sur la carte, le service comprend des amuses-bouches, un pré-plats, un pré-dessert et un petit cadeaux sucré à emporter chez soi pour prolonger le plaisir à la maison D . De quoi faire le plein de saveur !!
Concernant la note, c’est cher mais c’est dans les tarifs d’un restaurant de ce calibre : 222€ à deux avec deux menus « entrée, plats, dessert », deux verres de vin et un bouteille d’eau plate. Clairement, il faut que cela reste exceptionnel mais dans un certains sens ça les vaux car autant je ne retiens rien des restaurants dans lesquels je mange pour 40€, autant là il y avait de quoi s’émerveiller ! Et puis, cela compense les dizaines de restaurants que nous n’avons pas fait depuis l’arrivée de Doug d .



22:22 le 22-08-2010 : Retour de vacances …

Et oui, c’est la fin, c’est la loose … Trois semaines de superbes vacances en famille qui s’achèvent péniblement et une question : dois-je vraiment retourner bosser ? Pas la peine de retourner le couteau dans la plaie, je connais la réponse et j’accomplirai mon devoir de parent en allant gagner mon salaire mais bon, ça fait chier quand même / .

Et puis les vacances sont toujours pour moi l’occasion de réfléchir à ma vie actuelle, à ce qu’elle est pendant cette courte période (vachement mieux !) et à ce qu’elle pourrait être ailleurs, en province ou pas, avec un boulot différent : les prix de l’immobilier croisés pendant les vacances font rêver d’habiter ailleurs dans une maison ou un château pour le prix de notre 3 pièces, des villes comme Angers semblent tout à fait vivables pour un ex-parisien, … Reste la question du travail à trouver si c’est seulement possible (du Essbase en province ?), les amis et les familles dont nous nous éloignerions, Doug à déraciner, … Bref, beaucoup trop de questions pour une rentrée mais l’idée est là, ressurgissant à chaque retour et à chaque fois que la routine parisienne s’impose à nous.

Bref, les vacances sont mortes, vive les vacances !



10:52 le 14-08-2010 : Love me tender, …

… Love me true.



 

© 2017 Asmodee.org | Powered by The Ensemble of Shadows

16 requêtes en 0,631 secondes