Pix

01:54 le 7-01-2011 : Vacances, nouvelle année et reprise (violente) du court de la vie

Bon, trois semaines sans article, forcement, ça fait des gros trous …

Tout d’abord il y a eu les vacances de Noël : elles ont débutées par quelques jours dans les familles et belles familles, beaucoup de nourriture et plein de cadeaux; se sont poursuivit avec quelques jours à la maison, à alterner petite siestes et sortie patin à glace; avant de se terminer par un week-end de nouvel an absolument … normal, Pilou, moi et un petit repas à la cool avant d’aller meuler des zombies sur Dead Rising 2.

Naturellement, Doug a été très gâté pour son second Noël mais nous nous félicitons tout de même d’avoir réussit à éviter le grand raz de marée de jouets éphémères au profit de chose plus durables et éducatives, avec notamment pas mal de très bon livre à lire avant d’aller se coucher. Et c’est important de faire un petit temps calme, de s’assoir sur le tapis, de prendre Doug sur les genoux et de lire une petit histoire. Ça fait plaisir à tout le monde D .

De notre côté, nous en avons profité pour tordre le coup à quelques grosses corvées, comme le ré-agencement de la chambre de Doug en préparation de l’arrivée de Brocolie, ou le rangement de tonnes de fringues trop petites. Pas super reposant ni glamour comme activité de vacances mais ils fallait bien le faire et c’était le moment où jamais, vu que le ventre de Pilou grossit à vue d’œil ( et bouge à vue d’œil d’ailleurs – elle doit faire la java là dedans !!).

Plus personnellement, j’ai profité de quelques bonnes heures de NHL 11 mais j’ai surtout passé mon temps sur la glace, dans mes buts : entrainement mixte avec les vétérans lundi et mercredi pendant deux semaines et petit match de deux heures dimanche dernier. La semaine dernière, j’ai donc fait cinq heure de hockey et j’ai même écœuré les attaquants adverses en sortant ça :

Ils arrivent à deux, je me positionne pour le tir, l’attaquant fait la passe et là, pas de solution, je me jette, je pousse bien sur mes jambes (parce que se déplacer comme ça, ça se fait pas tout seul !!) et l’intercepte avec mon gant !! Mes défenseurs arrivent bien en retard et me demandent où est le palet ? (ils ne l’ont pas vu dans le but alors qu’il devrait y être). Je me relève, ouvre mon gant et … tada ! C’était mercredi en huit, à la dernière minute de l’entrainement, soit ma dernière action de 2010 D .



Les commentaires sont fermés.

 

© 2019 Asmodee.org | Powered by The Ensemble of Shadows

12 requêtes en 0,599 secondes