Pix

23:43 le 21-06-2009 : Merci les gars !

Ce week-end c’était mon enterrement de vie de garçon : pas de gages ou défis graveleux, ni de stripteaseuse, j’avais envie d’adrénaline et d’action … et j’ai été servi. Tout a donc commencé hier à 7h30 quand Alex, Benj, Greg, Mani, Seb et Wilson sont passés me chercher à ma maison avec les voitures, pour ensuite nous diriger vers Amiens et l’aérodrome de Estées-Mons / Péronne pour un saut en parachute D . Le temp était un peu couvert mais tout s’est parfaitement déroulé : arrivé tôt, presque pas d’attente (contrairement à ce qui avait été prévu) et en deux temps, trois mouvements, nous voilà Benj, Seb et moi sur le tarmac, façon Top gun, pour monter dans un vieux coucou et faire nos sauts. J’avais le privilége d’être filmé par un caméraman super sympa et d’avoir l’instructeur le plus cool (pas comme celui de benj d ). Décolage tranquille, cinq petites minutes d’ascension à travers le ciel et ses quelques nuages et un peu avant 2500 mètres, le pilote annonce trois minutes avant les sauts ! Hop, hop, hop, les instructeurs finissent de nous arnacher à eux, de serrer 2-3 sangles, de mettre les lunettes et nous voilà prêt. La porte s’ouvre, le caméraman se place sur le pas, la moitiè du corps dans la vide, je me place comme prévu, jambes dans le vide, tête en arrière sur l’épaule de mon instructeurs et … Wousch … de l’air plein la tronche, les bras et les jambes relachés, je flotte D . Le caméraman virevolte autour de moi tout le long ds 50 secondes de la descente et je profite à mort des sensations : le bruit du vent, la sensation de vide, l’air plein les poumon, le froid sur les bras et la joie d’y être enfin ) . Un signe de l’instructeur, le caméraman s’éloigne et il ouvre le parachute. En une fraction de seconde, nous passons de la chute à l’arrêt : plus de bruit, plus de chute et une réelle impression de ne plus avancer. Je fixe un point en bas et tout semble immobile, fixe comme si nous ne bougions plus. Le silence permet de commencer à discuter avec l’instructeur et il me propose de reprendre un peu de vitesse : je prends les commandes, bras tendus, et tire à fond la manette d’un côté pour partir en tourbillon. Et là, ça arrache !! Tout accélére, tourne à toute vitesse, le harnais commence à faire vraiment mal et la force centrifuge est impressionnante, tout comme descente puisque, là, par contre, nous descendons à toute vitesse. 2-3 petites séries de tours et de périodes calmes plus tard, voici le moment tant redouté de l’atterrissage. La consigne est simple : lever les genoux et laisser l’instructeur toucher le sol avant nous, histoire de ne pas prendre ses 80 kilos sur le dos et d’y laisser un genoux. Ok, je sacrifie le style sur l’autel de l’efficacité et adopte la position « popo », les mains derrières les genoux et les jambes bien relevées. Du coup, à part mon amour propre, pas de blessé et me voilà de retour sur terre vivant et en un seul morceau D . S’en suit une petite discussion avec l’instructeur et le caméraman, puis une petite revue de la vidéo, avant d’aller terminer le petit déjeuné et de décoller vers l’aventure suivante avec deux bonnes heures d’avance.

Bon, je continuerai mon histoire plus tard parce que réveil samedi à 5h30 avec bébé + journée de fou + couché à 3h + réveil ce matin à 7h30 avec bébé = fatigue. Et puis j’aurai bien le temp de finir mon récit avant que ma mémoire ne flanche car je ne suis pas prêt d’oublier cette journée !! Merci les gars !!



4 commentaires :

  1. Seb

    Content que cela t’a plu !!!!


  2. Seb

    Oups, la faute (


  3. Alex

    Ce que j’ai trouvé chouette dans cette organisation, c’est que c’était une « célébration » qui t’était destinée mais durant laquelle tout le monde a participé et s’est amusé.

    Bravo à Seb encore une fois !


  4. Fred

    Seb > Carrément que ça m’a plu D .

    Alex > La dessus, je faisais confiance à Seb : il savais ce que j’attendais de cette journée (de l’action entre potes !!) et j’ai été servi ! Du tout bon D .


 

© 2019 Asmodee.org | Powered by The Ensemble of Shadows

12 requêtes en 0,674 secondes