Pix

13:20 le 25-03-2009 : Des nouvelles de bébé

Finalement, je n’ai pas pris le temps de faire un post sur l’accouchement ce week-end, trop occupé que j’étais à aller à la maternité de 9h à 21h, à faire des lessives de petits pyjamas, à regarder/trier les photos pour un album picasa et, il faut bien l’avouer, à profiter de mes dernières heures tranquilles pour faire un petit peu de NHL 09 d . A ce rythme, le week-end est passé en un éclair de changements de couche, de prises de bain, de tétés, de bercements, de petits bâillements; et nous avons vite enchainé sur la semaine …

Et cette semaine a plutôt bien débuté car ma SSII a été très cool et a presque naturellement accepté mes trois jours de congés exceptionnels posés à l’arrache le vendredi à 17h pour la semaine suivante.  Du coup, j’ai eu le temps nécessaire pour participer activement au retour de maman et bébé à la maison ce lundi, et pour commencer à organiser avec Pilou la vie autour de bébé. Et ce n’est pas de tout repos !! Autant j’appréciais mon rôle de sauveur du week-end quand je berçais bébé pour permettre à Pilou de dormir (enfin !), autant ce même rôle à temps plein est moins drôle et beaucoup plus exigeant / . Et l’exigence est d’ailleurs une notion qui prend beaucoup d’importance en devenant parent : bébé est nourri à la demande et il faut le nourrir quand il le demande, et immédiatement, pas dans 10 minutes. Il faut aussi essayer de soulager ses fréquents maux de ventre, sans garantie de résultat, et changer ses habits rapidement pour ne pas le faire hurler -  il déteste être nu ou avoir froid. Et si par malheur, le changement de couche est trop long, monsieur fait pipi en l’air et c’est la couche, le body et le pyjama qu’il faut changer, sereinement, pendant que bébé hurle, à 4h du matin. Bref, cette nuit a été difficile et c’est un peu effrayant de ne pas comprendre ce qu’on est censé faire ( .

Enfin, c’était la nuit pénible qui me fait écrire cela mais autrement tout roule : bébé est toujour aussi craquant, il reprend du poids et c’est toujours un bonheur de l’avoir avec nous. D’ailleurs cela conduit à des choses assez étranges. J’aime avoir bébé contre moi donc je le prends dans mes bras. Au bout d’un certain temps, j’ai envie de faire autre chose donc je repose bébé. Mais une fois sans bébé, mon envie d’il y a 5 minutes disparait et laisse place à l’envie d’avoir bébé contre moi et je le reprends D . Fascinant comme mécanisme ) .



Les commentaires sont fermés.

 

© 2018 Asmodee.org | Powered by The Ensemble of Shadows

13 requêtes en 0,557 secondes