Pix

00:15 le 16-03-2007 : Coriolis ?

Après une bonne soirée entre amis bien arrosée (la soirée pas les amis), j’ai toujours tendance à tituber un peu, voir à connaître de génants déséquilibres. Personnellement, je pense que ces moments de forte alcoolémie nous rendent juste plus sensible à la force de coriolis ) Maintenant, je ne peux m’empêcher de me poser la question : dans l’autre hémisphère, les gens bourrés tombent-ils de l’autre côté ?



2 commentaires :

  1. Seb

    :D D

    Je me permet de confirmer les faits. Même si il me semble ne pas avoir bu tant que ça hier soir (et autant que toi !!!).
    Peut être suis-je un hypersensible à cette force de Coriolis !

    Je pense qu’il est souhaitable de poursuivre plus en avant ces expériences :
    - établir une relation entre gr d’alcool/litre de sang et sensibilité à Coriolis (définir le niveau minimum, …)
    - définir si le type d’alcool influe sur ce ressenti
    - …


  2. Fred

    Naturellement, notre passif de scientifique veut que nous vérifions nos thèses via un protocole expérimental précis !! Livrons nos corps à ces expériences et faisons avancer la science (en titubant …)


 

© 2019 Asmodee.org | Powered by The Ensemble of Shadows

12 requêtes en 0,611 secondes